Le tournis des moines derviches

Comment restent-ils en équilibre ?

Vous avez peut-être déjà vu ces hommes à robes blanches qui tournoient sur eux-mêmes à vive allure ? Il s’agit de moines pratiquant la danse derviche qui est une forme de méditation active d’origine soufi.

Le derviche tourneur est capable de tournoyer sur lui-même pendant 2 heures à raison 33 à 40 rotations par minute, sans ressentir le vertige! Comment est-ce possible ? Un groupe d’étude a observé ces disciples pratiquant cette danse spirituelle pour en avoir le cœur net.  Mais d’abord, un peu de science !

Outre l’ouïe, on retrouve dans l’oreille l’organe de l’équilibre – le système vestibulaire, responsable de la perception angulaire de la tête et de son accélération. Sa fonction est d’enregistrer les mouvements du corps et d’assurer le maintien de l’équilibre.

Le système vestibulaire comprend trois canaux remplis de liquide qui sont orientés selon trois plans différents. Les canaux se déplace en fonction des mouvements du corps et réagissent au déplacement du liquide de l’oreille en envoyant au cerveau de petites impulsions, qui va se charger de les décoder et aider le derviche à garder l’équilibre.

Alors, comment fait le moine pour ne pas avoir le tournis ? 1) Il augmente progressivement le nombre de tours, ce qui ‘truque’ son cerveau en le rendant de moins en moins sensibles aux messages envoyés et 2) il maintient sa tête dans une position qui sollicite ces trois canaux, ce qui minimise la sensation de déséquilibre... Ingénieux, non ?